L'équipe Demopaedia sera présente à la Conférence internationale sur la Population de Busan.
Si vous vous rendez à cette conférence, venez assister à notre communication orale qui aura lieu le mardi 27 août de 15h30 à 17h00 (Bexco, pièce 213, Glass Hall, 2e étage). Le nouveau dictionnaire coréen sera également présenté lors d'une conférence organisée par la Fédération coréenne de planification familiale (PPFK) sur "les questions de population & de l'aide publique au développement" (ouverte à tous) à 19h00 (Bexco, pièce 110).

Vous pouvez télécharger les volumes français, anglais, italien, thaï en différents formats électroniques ou les commander sur papier à prix coûtant.

Migration externe

De Demopædia
Aller à : navigation, rechercher
Migration externe  (externe, adj. migration ...)


Dans les migrations (801-3) intéressant la population d’un État souverain (305-3), une première distinction est faite entre les migrations internes1, ou migrations intérieures1 à cet État, dont le lieu d’origine (801-4) et le lieu de destination (801-5) se trouvent tous les deux compris à l’intérieur de l’État, et les migrations internationales2 qui traversent les frontières de cet État. Ces dernières sont encore appelées migrations externes3 ou migrations extérieures3 à cet État et prennent le nom d’immigration4 ou d’émigration5, suivant que l’État considéré constitue le lieu de destination ou le lieu d’origine de ces migrations. Lorsque l’État est lui-même fractionné en zones, une distinction est faite entre les migrations internes à une zone, que l’on désigne souvent sous le terme de mobilité locale6 ou de mobilité résidentielle6, et les migrations externes à cette zone, que l’on distingue en migrations internationales et migrations internes à l’État. Ces dernières migrations prennent le nom d’immigration interne7 vers cette zone ou d’émigration interne8 de cette zone, suivant qu’elle constitue le lieu de destination ou le lieu d’origine de ces migrations. Lorsqu’on distingue une zone d’origine et une zone de destination, on entend par courant de migrations9, ou courant migratoire9, le nombre de migrations qui s’effectuent de l’une vers l’autre. Le plus important des courants entre deux zones s’appelle le courant dominant10, le plus faible le contre-courant11.

  • 1. Toutes les définitions de ce paragraphe s’étendent sans peine aux migrants, émigrants et immigrants, émigrés et immigrés du § 802, en remplaçant migration par l’un de ces termes. La distinction entre migration interne et migration internationale n’est pas toujours claire, lorsque certains territoires non indépendants de l’État ont cependant une autonomie plus ou moins complète.
  • 2. Lorsqu’il s’agit de navettes (801-9) et non de migrations, on parle de navettes frontalières et de travailleurs frontaliers, ou par abréviation de frontaliers.
  • 4. Immigration, s.f. - immigrer, v.i.
  • 5. Émigration, s.f. - émigrer, v.i.
  • 7. Pour être plus précis, il s’agit d’immigration interne à l’État, vers cette zone, et d’émigration, interne à l’État, de cette zone.


Suite ou complément...