L'équipe Demopaedia sera présente à la Conférence internationale sur la Population de Busan.
Si vous vous rendez à cette conférence, venez assister à notre communication orale qui aura lieu le mardi 27 août de 15h30 à 17h00 (Bexco, pièce 213, Glass Hall, 2e étage). Le nouveau dictionnaire coréen sera également présenté lors d'une conférence organisée par la Fédération coréenne de planification familiale (PPFK) sur "les questions de population & de l'aide publique au développement" (ouverte à tous) à 19h00 (Bexco, pièce 110).

Vous pouvez télécharger les volumes français, anglais, italien, thaï en différents formats électroniques ou les commander sur papier à prix coûtant.

32

De Demopædia
Aller à : navigation, rechercher


Limite de responsabilité : Les définitions proposées dans le dictionnaire ont fait l'objet d'un large consensus parmi les démographes mais ne sont pas obligatoirement approuvées par les Nations Unies.

Prière de se référer à la page de discussion pour d'éventuels commentaires.


Introduction à Demopædia | Mode d'emploi | Téléchargements
Préface | Index général | Introduction
Chapitres : 1. Généralités (index du chapitre 1, pages : 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16)
2. Élaboration des statistiques démographiques (index 2, 20, 21, 22, 23)
3. État de la population (index 3, 30,31, 32 | 33 | 34 | 35)
4. Mortalité et morbidité (index 4, 40, 41, 42, 43)
5. Nuptialité (index 5, 50 | 51 | 52)
6. Fécondité (index 6, 60, 61, 62, 63)
7. Mouvement général de la population, reproduction (index 7, 70, 71, 72, 73)
8. Mobilité spatiale (index 8, 80, 81)
9. Démographie économique et sociale (index 9, 90, 91, 92, 93)


320

Pour étudier la répartition par sexe1 (cf. 144-4) de la population, on rapporte l’effectif de l’un des sexes2 à l’effectif correspondant, soit des deux sexes, soit, plus souvent, de l’autre sexe. Le sexe pris en considération au numérateur étant d’ordinaire le sexe masculin, on dit parfois qu’on étudie la masculinité3 de la population. L’expression taux de masculinité4 désigne la proportion des individus du sexe masculin dans l’ensemble. Le rapport de masculinité5 est le rapport de l’effectif du sexe masculin à l’effectif correspondant du sexe féminin. Il est généralement exprimé comme un indice (132-7), l’effectif du sexe féminin étant pris pour base 100 (132-8).

  • 3. Il arrive qu’on prenne comme numérateur les effectifs féminins. Dans ce cas, on obtient un taux de féminité et un rapport de féminité.
  • 4. Voir § 133.

321

Les mots homme1 et femme2 peuvent être employés, en démographie, comme synonyme d’individu du sexe masculin1 et d’individu du sexe féminin2, bien qu’on évite en général de les appliquer à des enfants (323-3). Les mots garçon3 et fille4 revêtent, entre autres significations (cf. 515-3* et 4* et 112-7), celles d’enfant du sexe masculin3 et d’enfant du sexe féminin4. Le mot homme5 s’emploie également au sens général d’être humain5.

322

L’âge1 — on précise parfois âge chronologique1 — est une des caractéristiques fondamentales de la structure (101-2) des populations.
On l’exprime généralement en années, ou en années et mois, voire en mois et jours, pour les enfants en bas âge; parfois en années et fractions décimales d’année. Les démographes (101-1*) arrondissent d’ordinaire l’âge à l’unité inférieure, l’exprimant ainsi en années révolues2, ou années accomplies2, le cas échéant en mois révolus, ou mois accomplis. Cet âge est aussi l’âge au dernier anniversaire3. On trouve aussi, dans les statistiques, l’âge atteint dans l’année4, qui est égal à la différence de millésimes entre l’année considérée et l’année de naissance. Les actuaires considèrent parfois l’âge au prochain anniversaire5. L’âge déclaré6, au recensement (202-1*) ou à l’état civil (cf. § 211), est, souvent l’âge arrondi à l’entier le plus proche, surtout lorsque le prochain anniversaire est proche. On est parfois conduit à préciser que l’on considère un âge exact7, pour éviter toute confusion avec un âge en années révolues, qui représente en fait une classe d’âges exacts. Lors du recensement, on peut demander la date de naissance, l’âge au dernier anniversaire ou l’âge, sans autre précision. Lorsque, dans ce dernier cas, la connaissance de l’âge chronologique est peu répandue, il est recommandé d’utiliser un calendrier historique8, liste d’événements de date connue qui ont eu lieu au cours des cent dernières années.

  • 2. D’où l’interprétation à donner de la notion usuelle des groupes d’âges. Celle-ci doit s’entendre âges extrêmes inclus; le groupe 6-13 ans, p. ex., comprend les individus dont l’âge en années révolues va de 6 à 13 ans; on dit que leurs âges exacts sont compris entre 6 et 14 ans, la borne supérieure étant exclue, ou encore que ces âges exacts vont de 6 à moins de 14 ans.
  • 3. En français, le mot anniversaire évoque une commémoration; le premier anniversaire se situe donc un an après la naissance. Certains pays adoptent un décompte différent : le premier “Geburtstag” allemand, p. ex., s’identifie avec le jour même de la naissance.
    L'âge au dernier anniversaire est parfois appelé âge révolu.

323

La démographie emprunte au langage courant toute une terminologie, malheureusement imprécise, pour désigner les principaux âges de la vie1, ou périodes de la vie1. Au début de l’existence se situe l’enfance2, le mot enfant3 désignant, en général, un individu qui n’a pas encore atteint l’âge de la puberté (620-2). Dans les tout premiers jours de sa vie, l’individu est dénommé nouveau-né4 (cf. 410-3). Le mot nourrisson5 ne s’applique, à proprement parler, qu’aux enfants qui n’ont pas encore été sevrés. Le mot bébé6, par lequel on désigne d’ordinaire un enfant incapable de marcher seul est peu usité en démographie; on lui préfère l’expression enfant en bas âge6. Par jeunes enfants7, on entend généralement les enfants qui n’ont pas encore atteint l’âge scolaire (346-6). L’expression enfants d’âge scolaire8 sert fréquemment à désigner la catégorie d’âge immédiatement supérieur.

  • 1. En cette acception, le mot âge, qui s’employait jadis isolément, ne demeure vivant que dans des expressions (cf. 324-4, 346-6 et 620-1*).
  • 4. Nouveau-né, adj. ff. s.m. - néonatal, adj.
  • 6. La période correspondante est dénommée première enfance ; elle s’étend approximativement sur la première année de la vie (cf. 410-1*).

324

Le passage de l’enfance (323-2) à l’adolescence1 est marqué par la puberté (620-2). Le mot adolescent2 désigne généralement des individus qui viennent d’entrer dans la phase de l’adolescence. On lui préfère l’expression jeunes gens3 pour désigner les personnes plus proches de l’âge adulte4, période de maturité4 qui succède à l’adolescence. Le mot adulte5 désigne un individu d’âge adulte. Faute de pouvoir préciser objectivement le début de la vieillesse6, on convient généralement de la faire commencer à un âge uniforme, éventuellement voisin de l’âge de la retraite7 (cf. 361-4), par exemple 60 ou 65 ans. Les personnes qui ont dépassé cet âge constituent la catégorie des personnes âgées8, ou vieux8 ou vieillards8.

  • 3. Expression souvent abrégée en jeunes, pour éviter l’emploi des singuliers différenciés par sexe : jeune homme et jeune fille. Cette dernière dénomination ne peut d’ailleurs s’appliquer qu’à des célibataires (cf. 515-3* et 4*).
  • 5. On comprend parfois les vieillards parmi les adultes. Le groupe des adultes coïncide alors approximativement avec celui des personnes majeures du point de vue juridique. Dans la répartition de la population en trois grands groupes d’âges (325-4), par contre, on considère d’ordinaire que ceux-ci sont respectivement constitués de jeunes, d’adultes et de vieillards. Il y a alors coïncidence approximative entre le groupe des jeunes et celui des personnes mineures du point de vue juridique. La législation française fixe à 18 ans l’âge de la majorité, c’est-à-dire l’âge exact de passage de la minorité légale à la majorité légale.
  • 8. Les vieillards les plus âgés — ayant p. ex. plus de 80 ans — constituent le groupe des grands vieillards, et l’on appelle parfois longévités (cf. 434-4) ceux qui atteignent des âges extrêmes - supérieurs à 95 ou 100 ans, p. ex. Les mots vieillesse, vieux, vieillard ayant souvent une résonnance désagréable, on parle de plus en plus fréquemment du troisième âge, et, même, du quatrième âge, pour les grands vieillards, mais ces expressions ne sont guère employées en démographie.

325

Le classement (130-7) par âges de la population est généralement établi, soit par années d’âge1, soit par groupes d’âges2, notamment par groupes d’âges quinquennaux3, ou groupes de cinq années d’âge3, soit encore par grands groupes d’âges4 : p. ex. 0-19 ans, 20-59 ans, 60 ans et plus (cf. 322-2*). Aux classements par âges sont éventuellement substitués des classement par années de naissance5. La répartition par âges6 de la population est souvent représentée, conjointement avec sa répartition par sexes (320-1), par un double histogramme (155-8), appelé pyramide des âges7 à cause de la figure qu’il évoque par sa forme triangulaire et sa disposition en assises superposées.

326

On appelle âge moyen1 d’une population, la moyenne (140-1) des âges de ses membres, et âge médian2 d’une population, l’âge qui partage les individus qui la composent en deux groupes d’effectifs égaux (cf. 140-6). L’augmentation de la proportion des vieillards (324-8) au sein d’une population traduit son vieillissement3. Ce phénomène est parfois dénommé vieillissement démographique3, pour éviter une confusion (cf. 327-1). Le phénomène inverse a reçu le nom de rajeunissement4, ou rajeunissement démographique4. Une population vieille5 a une forte proportion de personnes âgées, une population jeune6 une forte proportion de jeunes (324-3*) ou d’enfants. Il convient de ne pas confondre le vieillissement de la population, au sens précédent, avec la technique employée pour les perspectives démographiques (720-2), technique qui consiste à vieillir7 (v.t.) une population en appliquant des probabilités perspectives de survie (431-7) aux groupes d’âges, pour estimer l’effectif de ces groupes un certain nombre d’années plus tard.

  • 3. Vieillissement, s.m. - vieillir, v.i.
  • 4. Rajeunissement, s.m. - rajeunir, v.i.

327

Le vieillissement démographique (326-3) doit être distingué, d’une part de la sénescence1, ou vieillissement individuel1, d’autre part de l’allongement de la vie humaine2 résultant notamment du progrès des sciences médicales et de l’amélioration des conditions d’existence. On appelle respectivement âge physiologique3 et âge mental4 d’un individu, l’âge auquel correspondrait normalement l’état de ses tissus et organes d’une part, de ses facultés intellectuelles d’autre part. Dans les études où interviennent ces notions, on appelle âge chronologique (322-1) l’âge mesuré par le temps écoulé depuis la date de naissance5 de l’individu en cause. Le quotient intellectuel6 — abréviation Q.I.6 — utilisé dans l’étude du développement intellectuel des enfants, est le rapport de l’âge mental du sujet à son âge chronologique.

* * *

Introduction à Demopædia | Mode d'emploi | Téléchargements
Préface | Index
Chapitres : Introduction | 1. Généralités (index du chapitre 1) | 2. Élaboration des statistiques démographiques (index 2) | 3. État de la population (index 3) | 4. Mortalité et morbidité (index 4) | 5. Nuptialité (index 5) | 6. Fécondité (index 6) | 7. Mouvement général de la population, reproduction (index 7) | 8. Mobilité spatiale (index 8) | 9. Démographie économique et sociale (index 9)
Pages : 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 20 | 21 | 22 | 23 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 40 | 41 | 42 | 43 | 50 | 51 | 52 | 60 | 61 | 62 | 63 | 70 | 71 | 72 | 73 | 80 | 81 | 90 | 91 | 92 | 93