L'équipe Demopaedia sera présente à la Conférence internationale sur la Population de Busan.
Si vous vous rendez à cette conférence, venez assister à notre communication orale qui aura lieu le mardi 27 août de 15h30 à 17h00 (Bexco, pièce 213, Glass Hall, 2e étage). Le nouveau dictionnaire coréen sera également présenté lors d'une conférence organisée par la Fédération coréenne de planification familiale (PPFK) sur "les questions de population & de l'aide publique au développement" (ouverte à tous) à 19h00 (Bexco, pièce 110).

Vous pouvez télécharger les volumes français, anglais, italien, thaï en différents formats électroniques ou les commander sur papier à prix coûtant.

41

De Demopædia
Aller à : navigation, rechercher


Limite de responsabilité : Les définitions proposées dans le dictionnaire ont fait l'objet d'un large consensus parmi les démographes mais ne sont pas obligatoirement approuvées par les Nations Unies.

Prière de se référer à la page de discussion pour d'éventuels commentaires.


Introduction à Demopædia | Mode d'emploi | Téléchargements
Préface | Index général | Introduction
Chapitres : 1. Généralités (index du chapitre 1, pages : 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16)
2. Élaboration des statistiques démographiques (index 2, 20, 21, 22, 23)
3. État de la population (index 3, 30,31, 32 | 33 | 34 | 35)
4. Mortalité et morbidité (index 4, 40, 41, 42, 43)
5. Nuptialité (index 5, 50 | 51 | 52)
6. Fécondité (index 6, 60, 61, 62, 63)
7. Mouvement général de la population, reproduction (index 7, 70, 71, 72, 73)
8. Mobilité spatiale (index 8, 80, 81)
9. Démographie économique et sociale (index 9, 90, 91, 92, 93)


410

En démographie, l’expression mortalité infantile1 a le sens précis de mortalité des enfants de moins d’un an. On entend par mortalité néonatale2, la mortalité au cours de la période néonatale3, laquelle comprend les 28 premiers jours de la vie. On désigne par mortalité néonatale précoce4 la mortalité au cours de la première semaine de la vie et par mortalité néonatale tardive 6★ la mortalité entre le 7e et le 28e jour de vie post-natale. L’expression mortalité post-néonatale5, parfois abrégée en mortalité post-natale5, désigne la mortalité pendant la période qui s’étend de la fin de la période néonatale au premier anniversaire.

  • 1. À la différence des mots enfance et enfant, l’adjectif infantile a conservé son sens primitif (latin “infans”, petit enfant ; étymologiquement : ne sachant pas encore parler) ; il correspond à la première enfance.
  • 3. Certaines statistiques étendent la période néonatale au premier mois.

411

Les expressions mortalité intra-utérine1, mortalité fœtale1 — on écrit aussi mortalité fétale1 —, mortalité in utero1 désignent la mortalité de tout produit de gestation avant l’expulsion ou l’extraction complète du corps de la mère. Les décès correspondants sont appelés décès intra-utérins2. La mortalité fœtale précoce3 se produit avant 20 semaines de gestation, la mortalité fœtale intermédiaire4, de 20 semaines à moins de 28 semaines et la mortinatalité5 ou mortalité fœtale tardive5, à partir de 28 semaines. La mortalité périnatale6 comprend la mortinatalité et une fraction de la mortalité infantile variable suivant les organismes ou les auteurs, mortalité néonatale précoce (410-4), mortalité néonatale (410-2), mortalité infantile endogène (cf. 424-1 * et 3*). La mortalité fœto-infantile 7★ comprend les enfants nés sans vie et les décès d'enfants de moins de un an.

  • 5. Mortinatalité, s.f. - mortinaissance, s.f. : naissance d’un mort-né (adj. ff. s.m.). Les particularités d’enregistrement de certains pays, dont la France, font, ou ont fait, que les statistiques comprennent d’ordinaire parmi les mort-nés, les enfants nés vivants mais morts avant la déclaration de leur naissance, lesquels sont dénommés faux mort-nés. Une question relative à la vitalité (601-4*) à la naissance permet de distinguer les vrais mort-nés des faux.

412

En rapportant les décès de moins d’un an1, ceux de moins de 28 jours et ceux de moins d’une semaine survenus pendant une année, soit au nombre de naissances vivantes (601-4) de la même année, soit à une moyenne pondérée des naissances de cette année et de celles de l’année précédente, on obtient, respectivement, le taux de mortalité infantile2, le taux de mortalité néonatale3 et le taux de mortalité néonatale précoce4. Ces taux s’expriment généralement pour 1000 (sous-entendu naissances vivantes). Lorsqu’on dispose du classement des décès à la fois par âges et par années de naissance, on peut rapporter les décès de moins d’un an d’une génération aux naissances correspondantes. L’indice (132-4) ainsi obtenu est encore appelé taux de mortalité infantile; il est souhaitable qu’on le dénomme quotient de mortalité infantile5, puisque le mot quotient est utilisé à partir du premier anniversaire pour les indices analogues. En l’absence du classement susmentionné, l’emploi de coefficients de répartition6 permet de répartir approximativement par années de naissance les personnes décédées à un certain âge au cours d’une année civile donnée.

  • 1. Expression elliptique pour : décès d’enfants de moins d’un an.

413

Le taux de mortinatalité1, ou taux de mortalité fœtale tardive1, est défini, en principe, comme la proportion des mortinaissances (411-5*) parmi les naissances totales. En pratique, on rapporte souvent les mortinaissances aux seules naissances vivantes (601-4) ; l’indice (132-4) obtenu est le rapport de mortinatalité2 ; il ne faut donc pas l’appeler taux de mortinatalité, comme on le fait souvent. Le taux de mortalité fœtale3 est le nombre de décès intra-utérins (411-2) connus pour 1000 naissances ou avortements (603-5) dans la même année ; si l’on rapporte les mêmes décès intra-utérins aux seules naissances vivantes on obtient le rapport de mortalité fœtale4. Ces indices sous-estiment beaucoup la mortalité intra-utérine (411-1) parce que les décès intra-utérins précoces passent souvent inaperçus ou restent inconnus. Une meilleure mesure est fournie par les tables de mortalité intra-utérine5, dans lesquelles les femmes entrent en observation à diverses durées de gestation (603-3). Le taux de mortalité périnatale6 s’obtient en rapportant les mortinaissances et les décès de moins d’une semaine (ou de moins de 28 jours, ou endogènes) à la somme des mortinaissances et des naissances vivantes. Le taux de mortalité fœto-infantile 7★ est obtenu en rapportant les mortinaissances et les décès à moins d’un an à la somme des mortinaissances et des naissances vivantes.

414

Dans l’étude de la mortalité par âge1, on distingue la mortalité infantile (410-1), la mortalité néonatale (410-2), la mortalité néonatale précoce (410-4), déjà définies, la mortalité post-infantile2, c’est-à-dire celle des enfants de 1-4 ans, la mortalité juvénile3, la mortalité adulte4 et la mortalité sénile5; mais ces trois dernières expressions n’ont pas, à la différence des précédentes, de signification précise (cf. § 323 et § 324 pour les âges approximatifs correspondants). On peut appeler taux de mortalité post-infantile6 le taux de mortalité des enfants de 1-4 ans.

* * *

Introduction à Demopædia | Mode d'emploi | Téléchargements
Préface | Index
Chapitres : Introduction | 1. Généralités (index du chapitre 1) | 2. Élaboration des statistiques démographiques (index 2) | 3. État de la population (index 3) | 4. Mortalité et morbidité (index 4) | 5. Nuptialité (index 5) | 6. Fécondité (index 6) | 7. Mouvement général de la population, reproduction (index 7) | 8. Mobilité spatiale (index 8) | 9. Démographie économique et sociale (index 9)
Pages : 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 20 | 21 | 22 | 23 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 40 | 41 | 42 | 43 | 50 | 51 | 52 | 60 | 61 | 62 | 63 | 70 | 71 | 72 | 73 | 80 | 81 | 90 | 91 | 92 | 93